Le crowdfunding, qu'est ce que c'est?

Le crowfunding, ou « financement participatif », est une nouvelle méthode de financement de plus en plus plébiscitée par les entreprises. Explications.

A qui s’adresse le crowdfunding ?

Le crowdfunding (littéralement « le financement par la foule ») permet aux entreprises de lever des fonds sans avoir recours à un prêt bancaire classique.

Cette nouvelle méthode de financement est particulièrement adaptée aux entrepreneurs ayant créé ou repris une entreprise et qui ne disposent pas des fonds nécessaires au lancement ou au maintien de leur activité.

Le crowdfunding s’adresse donc en premier lieu aux start-up et aux PME, même si les grandes entreprises s’intéressent de plus en plus à ce phénomène dans le cadre de leurs campagnes marketing.

Concrètement, comment ça se passe ?

 Le crowdfunding est indissociable des plateformes de financement participatif. Il s’agit de sites internet où se rencontrent entrepreneurs et investisseurs potentiels. Ces investisseurs sont souvent des particuliers qui prêtent des sommes allant de quelques dizaines à quelques milliers d’euros.

L’entrepreneur présente son projet en détails sur ces plateformes et les investisseurs potentiels choisissent collectivement de lui verser des fonds après un vote. Le porteur du projet doit donc fédérer un maximum de personnes autour de son idée ou de son entreprise.

Les 4 types de financement participatif

 Il existe quatre types de financement participatif :

  • Le don ou « crowdgiving »

Une personne physique ou moral donne une somme à l’entrepreneur sans rien attendre en retour. Le « crowdgiving » est souvent utilisé pour financer un projet personnel (tour du monde à vélo) ou un projet associatif (création d’un jardin pédagogique).

  • Le financement avec récompense à la clef ou « reward-based crowdfunding »

Une personne physique ou moral accorde un prêt au porteur du projet en échange d’une récompense. Il peut s’agir d’une récompense matérielle ou immatérielle. Par exemple, un skipper peut proposer une visite ou un tour en mer à tous ceux qui l’ont aidé à financer son projet.

  • L’investissement participatif ou « equity crowdfunding »

Une personne physique ou morale accepte d’investir sans un projet à condition d’acquérir des parts dans le capital de l’entreprise créée grâce au crowdfunding. Le montant de cette prise de participation fait l’objet d’une négociation entre l’entrepreneur et ses investisseurs.

  • Le financement sous forme de prêt ou « crowdlending »

Une personne physique ou morale prête de l’argent à l’entrepreneur afin de financer un projet. La somme prêtée doit être remboursée avec ou sans intérêts, c’est au porteur du projet d’en décider.

A noter : En France, le crowdfunding est soumis à la réglementation bancaire et financière. Il est problable que la législation évolue, car cette nouvelle forme de financement est en concurrence directe avec les banques et s’appuie sur des pratiques différentes.

Quelles plateformes de crowdfunding ?

Les sites de crowdfunding ont fleuri ces dernières années sur le web. La plus emblématique est certainement Kickstarter, la plus grande plateforme dédiée au crowdfunding et précurseur dans le domaine.

En France, on parle beaucoup de KissKissBankBank, qui regroupe des projets particulièrement créatifs et diversifiés : pourquoi ne pas donner quelques euros pour la création d’une nouvelle marque de chaussures ou du premier album du groupe About Luke ?

Vous pouvez aussi faire un tour sur Ulule, le premier site de financement participatif européen, qui avait permis de d’indemniser les salariés de Nice Matin et de restaurer une œuvre d’art baptisée l’Atelier du Peintre, exposée au musée du Louvres.

Vous avez besoin de financement pour un projet ? Découvrez aussi Babyloan, Bolder, Pretup, UNILEND, PREXEM

Poster un Commentaire

0c3ba62b11493a5093422bdc229a3e07******