Outils de mesure de taux de conversion

L’un des plus grands secrets pour progresser est de travailler sa manière de penser. Pensez d’abord à tout ce que vous souhaitez améliorer, examinez les principes de base, essayez d’aller au cœur des choses jusqu’à en distinguer la matrice : vous apprendrez plus vite et prendrez de meilleures décisions.

Le but de cet article est de vous montrer comment améliorer votre site Internet en pensant autrement et en allant au fond des choses. Mais que signifie exactement améliorer un site Internet ? Augmenter son taux de conversions, oui, mais pas seulement. Voici quelques principes de base à examiner pour vous mettre sur la bonne voie…   

Le design

Un site qui convertit est, logiquement, un ensemble de pages qui convertissent. La première question à se poser est alors : comment créer des pages qui convertissent ? Tout entrepreneur  vous dira de privilégier le design de vos pages. Mais comme votre nouvelle manière de penser vous pousse à aller au cœur des concepts, vous vous demandez naturellement ce qu’est le design.

La plupart pensent que le design est seulement l’action d’embellir les choses, et qu’un bon designer est quelqu’un qui sait parfaitement manier Photoshop. Et pourtant, un bon design n’est pas une bonne illustration mais une bonne conception. Prenons l’exemple d’une voiture : son design doit d’abord privilégier son bon fonctionnement et répondre à un but précis (la vitesse, la sécurité…). Ce n’est qu’une fois ces fonctionnalités remplies que le concepteur pourra réfléchir à l’apparence de la voiture.

La couche fonctionnelle et la couche de présentation

Dans cet exemple, la conception technique de la voiture est la couche fonctionnelle ; tandis que la peinture et les derniers détails destinés à rendre la voiture plus belle, à lui donner un air cool, ou à l’associer à une marque, sont la couche plus superficielle de présentation.

La distinction est moins évidente pour un site Internet, mais elle existe aussi. Trop se focaliser sur la couche de présentation (le design du site au sens illustration et graphisme) est une erreur. Comme pour la voiture, peu importe que le site soit beau s’il ne fonctionne pas bien !

La couche de présentation d’un site Internet est donc composée de tous les éléments graphiques du site : couleurs, polices, icônes et logos… C’est ce que l’on voit en premier, ce qui saute à l’œil. C’est pour cette raison que lorsque l’on tombe sur un site beau, propre et bien présenté, il est naturel d’avoir envie de faire pareil et de soigner le sien.

La couche fonctionnelle d’un site est, au contraire, invisible. Elle se compose de tout ce que l’on ne remarque pas mais qui n’en reste pas moins important : la rapidité de chargement, le bon fonctionnement des liens, etc. Ce que l’on remarque, en revanche, c’est lorsqu’un site ne fonctionne pas bien. D’où l’intérêt de soigner aussi cette couche.

A quoi ces principes servent-ils ?

Ces principes que nous venons d’examiner en profondeur sont les piliers d’un site efficace. C’est la maîtrise de ces concepts et de leur équilibre qui fait un excellent site. Créer de bonnes pages revient à soigner d’abord la couche fonctionnelle, puis s’occuper de la couche de présentation.

Au moment d’optimiser la couche fonctionnelle de votre site, gardez en tête les trois fonctions principales que toute page internet doit intégrer :

1)     Clarté

Il est important que vos visiteurs comprennent immédiatement de quoi parle votre site. Pour cela, vous pouvez vous appuyer sur des modèles de design préexistants. Il existe en effet un graphisme propre aux blogs, un autre pour les sites e-commerce, ou encore un pour les sites d’information. En utilisant ces graphismes types, vous donnerez un indice au visiteur sur la catégorie à laquelle appartient votre site.

2)     Facilité de navigation

Le visiteur ne doit pas se perdre dans votre site : la navigation d’une page à l’autre doit être facile, intuitive et évidente. Les éléments de navigation (menus, rubriques, numéros de pages, etc.) doivent être là où le visiteur les attend, et les titres des rubriques doivent être clairs et surtout pas ambigus. Enfin, ne proposez pas trop de chemins de navigation différents aux utilisateurs.

3)     Intégration au funnel de conversion

Chaque page doit être optimisée en vue de convertir. La navigation d’une page à une autre doit guider le visiteur tout au long du funnel de conversion vers l’étape finale, dans un processus continu et harmonieux.

… et c’est tout. Si votre page respecte ces trois principes, alors elle sera efficace. La couche de présentation qui viendra se superposer sur ces fonctionnalités devra alors les soutenir et non les entraver.

Mise en pratique

Faites un test : ouvrez une page sur votre site, n’importe laquelle, et réfléchissez en profondeur aux possibilités d’amélioration de design à la lumière de la structure que nous vous avons donnée. Et vous verrez que la perception que vous avez du design de votre site change complétement : il ne s’agit plus de le rendre juste beau, mais aussi fonctionnel.

Une fois que vous aurez compris cela, vous aurez toutes les cartes en main pour améliorer considérablement votre taux de conversion !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *